COMMUNIQUÉ AFFAIRE FROMAGE DE SOJA AU BENIN

COMMUNIQUÉ AFFAIRE FROMAGE DE SOJA AU BENIN

Chers amis et Partenaires de la filière soja,

Dans une publication sur les réseaux sociaux, un internaute écrivait ceci « je dois réussi, ma mission sanitaire, l’ONG SSF+ et son CIRMOC (Centre international de recherche des maladies organiques et cancéreuses Par Honorat Aguessi vient de prouver dans ses recherches sur la santé public par Monsieur AKINOCHO le président de cette structure ». Selon l’internaute la consommation du fromage de Soja n’est pas bon pour la santé. Il demande de cesser de consommer du fromage de soja qui pour lui est un véritable empoisonnement. Une véritable ignorance !

Après cette publication plusieurs de nos partenaires et amis de part le monde nous ont saisi et interpellé au sujet de cette affaire. Nous tenons donc à remercier chacun pour l’intérêt que vous avez pour le Soja et surtout le fromage qui n’est nullement et en aucun cas un danger pour la santé mais plutôt du bien pour la santé des consommateurs.

SOJAGNON, Leader du Consortium Soja du Benin composée des institutions de recherche nationales (FSA/UAC, INRAB, IITA, Bioversity International); institutions internationales de recherche (Wageningen Université des Pays-Bas et ISA-Lisboa de l’Université de Lisbonne au Portugal), des organisations nationales tels que FUPRO-Benin, le REDAD, Bénin, Agribusiness Incubation Hub (BAIH-Sarl) a fait des investigations pour avoir des éléments de preuves sur les résultats d’analyse de l’ONG et de son centre, les localités où les échantillons sont prélevés la fréquence de prélèvement des échantillons et la référence des laboratoires et leur expertises dans ce domaine, le nombre de publications scientifiques qui sont publiés  et qui prouvent que le fromage du soja est un poison. Malheureusement il n’y a aucun élément de preuve qui justifie leur assertion. En absence des réponses à ces différentes questions et préoccupations, nous avons compris qu’il s’agit d’une contre publicité à l’égard de la filière soja et contre ses acteurs et partenaires.

A SOJAGNON, nos projets ont permis aux institutions de recherche nationales et internationales de mettre au point des technologies innovantes de production des dérivées du soja. Ces produits dérivées du soja sont analysés tant dans les laboratoires nationaux que internationaux. Les résultats des travaux de recherche et les dérivés ont été présentés à des conférences/séminaires/ateliers internationaux. Une exposition des dérivées du soja a été exposé a Kigali au Rwanda en juillet 2016, à Cape Town en Afrique du Sud en octobre 2016, en Belgique à Bruxelles en juin 2017, à l’occasion de la journée Européenne de Développement au Bénin dans tous les marchés, aux foires et autres. Personne ne s’est jamais plaint de cette façon- là.

Je voudrais en tant que Président du Réseau des ONG actives dans l’agriculture durable (RENOVA) inviter les responsables de l’ONG SSF+ (si elle existait) à apporter des clarifications sur cette affaire et/ou apporter un démenti formel pour laver son honneur.

Pour le centre de recherche, il y aurait eu un démenti formel du Professeur Mansourou MOUDACHIROU. Il serait bon que le Professeur Aguessy prenne la parole pour arrêter cette intoxication qui se fait en son nom. Ou bien qu’on nous donne les references des publications qui ont prouvé ces maladies liées à la consummation du Tofu/fromage de soja.

Veuillez télécharger le Communiqué sur Affaire fromage de soja en PDF

Ensemble, protégeons la production locale;

Faisons confiance au travaux de la recherche;

Aimons nos mets locaux.

“Le soja est bon” @sojagnon

About the author

administrateur administrator